L’utilité indiscutable de certaines tendances les rend incontournables - l’analyse prédictive, le feedback continu des collaborateurs ou l’intelligence artificielle. D’autres– comme orner sa barbe de fleurs– ont un futur sûrement moins radieux.

L’engagement des collaborateurs a beaucoup occupé l’esprit des dirigeants d’entreprise à travers le monde ces dernières années, et 2019 ne sera pas en reste. Influençant directement la productivité générale, la satisfaction des clients et l’image de marque, la stratégie d’engagement de vos collaborateurs a un impact conséquent sur le succès de votre organisation.

Fournir à vos collaborateurs un salaire compétitif, des avantages et une table de ping-pong n’est désormais plus suffisant. Pour pouvoir les engager sincèrement, les entreprises doivent s’adapter à l’évolution très rapide des technologies et des attentes de la nouvelle génération entrant sur le marché du travail.

Nous allons dans cet article dresser la liste des grandes tendances de l’engagement collaborateurs en 2019 que les entreprises innovantes choisiront d’adopter cette année. Lesquelles perdureront et lesquelles tomberont dans l’oubli ? Nous vous laissons en juger.

La Flexibilité de l’Environnement de Travail

Horaires flexibles, télétravail ou travail à domicile … peu importe ses formes, créer une culture de travail flexible qui s’intègre et s’adapte à la vie privée est la première tendance de l’engagement collaborateurs en 2019. Ce concept n’est pas une nouveauté, mais avec l’arrivée sur le marché du travail des Millennials et de la Génération Z, cette flexibilité n’est plus un atout, c’est devenu une exigence.

Selon une étude récente de Intuit, 76% des répondants estiment qu’avoir des horaires flexibles est la source de motivation la plus importante que les entreprises peuvent mettre en place (Source : Intuit), et que cela a un effet positif sur leur productivité (Source : People XCD). Au-delà d’un salaire et de différentes formes d’avantages, les nouveaux travailleurs (ou Millennials) recherchent un poste qui sache s’intégrer de manière harmonieuse à leur vie privée. Rendez-vous médicaux, cours de dance, activités caritatives … Il est primordial pour ces Millennials que tout puisse coïncider. Et pourquoi le lieu et l’heure devraient compter ? Que ce soit depuis la maison pour rester auprès d’un enfant malade ou dans un autre pays pour être plus proche d’un client, lorsque l’on compare la productivité et la performance, la localisation géographique est le facteur le moins déterminant.

Selon une étude récente de Intuit, 76% des répondants estiment qu’avoir des horaires flexibles est la source de motivation la plus importante que les entreprises peuvent mettre en place, et que cela a un effet positif sur leur productivité.

Mais cela ne signifie pas pour autant faire des compromis sur l’éthique et la qualité des livrables fournis. En réalité, les Millennials – et leurs successeurs encore plus difficiles à satisfaire, la Génération Z – se montreront très impliqués dans une entreprise qui sait reconnaître leurs valeurs. Les entreprises qui sauront accueillir et encourager ce changement vers une culture de travail adaptable à la vie personnelle verront en retour l’engagement et la productivité de leurs collaborateurs progresser et relèveront ainsi le défi de la rétention des talents.

Mais qu’en est-il du travail en équipe ? Grâce à l’évolution de notre monde hyper-connecté et continuellement actif, nous avons désormais accès à une grande diversité de solutions digitales de collaboration à prix compétitifs : travailler hors du bureau n’est désormais plus un frein à la collaboration. Beaucoup de ces solutions – comme Zest – facilitent le travail d’équipe à distance. Avec des outils comme Slack pour la communication informelle, Asana pour la gestion des tâches, AirTable pour la collaboration et les centaines d’autres solutions disponibles, la collaboration à l’aire du digital est en réalité sûrement plus simple et plus présente qu’auparavant.

Le Feedback Continu

Au-delà de la localisation géographique, la façon de travailler est tout aussi importante. Les entretiens poussiéreux et sondages annuels d’entreprise sont désormais bien loin. Les discussions sur la performance qui datent de douze mois auront très vite tendance à manquer d’honnêteté (surtout s’il y a une augmentation à la clé), à être difficiles à se remémorer et surtout, ne reflètent en réalité que les quelques semaines qui précèdent ces entretiens. En plus de cela, le temps passé à mettre en place, à centraliser et analyser les réponses de ces enquêtes annuelles n’est jamais rentable puisque les informations traitées seront déjà dépassées.

Pour avoir une vue holistique sur la performance, autant du point de vue individuel que de celui de l’entreprise, les entreprises doivent s’ouvrir à une nouvelle manière de communiquer en interne : voici la deuxième de nos tendances d’engagement en 2019 : le feedback continu.

Pour satisfaire leur besoin d’apprendre, d’évoluer et de faire valider leurs initiatives, les collaborateurs ont besoin de retours sur leur travail. 60% des collaborateurs désirent recevoir un feedback (qu’on leur fasse un retour sur leur travail) au moins chaque jour ou chaque semaine (Source : Linkedin). Les entreprises les plus performantes établissent leur culture d’entreprise autour de cette notion de retours constructifs. Par définition, un feedback doit être spontané et intervenir au moment où l’action se passe pour qu’il soit pertinent. Lorsque c’est le cas, il permet de mieux mesurer les niveaux d’engagement, de gérer la performance et de résoudre les problèmes dès leur apparition.

Mais les feedbacks ne devraient pas être uniquement au bénéfice du manager. Il est aussi important et révélateur pour les entreprises de se concentrer sur les feedbacks entre collègues, ou bien du collaborateur vers son manager (l’inverse de ce qui se produit généralement). Les entreprises qui savent adopter et encourager ce mode de communication auront accès à des informations inestimables sur leurs collaborateurs, de bien meilleure qualité que ce que les entretiens ou les sondages annuels auraient pu fournir. Lorsqu’il est donné de manière libre et spontanée, un feedback est honnête et, idéalement, transformable en action.

Bien que le feedback en continu soit par définition imprévu et possible n’importe quand, il est néanmoins important de ne pas manquer les moments stratégiques. Les entreprises qui savent interroger leurs forces de travail à des moments critiques montrent de façon plus prononcée qu’elles sont soucieuses du bien-être de leurs collaborateurs. Par exemple : à la suite de l’onboarding (ou accueil dans l’entreprise en français), à la fin de la période d’essai ou au retour d’un congé. Sans aucun doute, ceux-ci sauront apprécier la démarche et le rendre à leur organisation.

Encouragées par la diversité des outils disponibles sur le marché, les entreprises qui demandent, suivent et donnent régulièrement des feedbacks créent des cultures de travail construites sur l’honnêteté, la transparence et la solidarité. La démarche du feedback continu fonctionne comme un cercle vertueux : les collaborateurs se sentent libres de partager leurs idées et leurs opinions – en le faisant, ils se sentent utiles et valorisés – ce sentiment les rend naturellement plus épanouis dans leurs missions et leur entreprise, ce qui les fera vouloir rester et s’impliquer dans leur poste.

Le Cercle Vertueux du Feedback Continu

En donnant à vos collaborateurs l’outil qui saura leur donner une voix, vous verrez votre entreprise se transformer naturellement.

Santé et Bien-Être

Au-delà de la notion d’épanouissement, les entreprises innovantes en 2019 sauront voir que la santé et le bien-être de ses collaborateurs ont un impact direct sur l’engagement de manière plus générale. Plus de 2 milliards de dollars ont été investis dans le marché du bien-être ces deux dernières années (Source : Keka), et sa croissance est estimée à 5,5% d’ici 2020 (Source : PR Newswire). L’intérêt des programmes de santé et de bien-être ne se résume désormais plus à des mesures réactives : il devient maintenant nécessaire de les envisager à l’avance.

Depuis la planification budgétaire jusqu’aux conseils en nutrition, les entreprises qui proposent des programmes approfondis de santé physique ou mentale sont les ambassadeurs de notre troisième tendance d’engagement collaborateurs en 2019 : la santé et le bien-être.

Le marché du travail est devenu hyper compétitif : c’est une bonne nouvelle pour les collaborateurs et une mauvaise pour les employeurs. Un bon salaire et des avantages intéressants ne sont dorénavant plus suffisants, et c’est encore plus vrai pour la génération des Millennials. Pour se démarquer, les entreprises consacrent désormais leur énergie à l’aspect émotionnel et psychosocial de l’engagement de leurs collaborateurs.

Un bon salaire et des avantages intéressants ne sont dorénavant plus suffisants. Pour se démarquer, les entreprises consacrent désormais leur énergie à l’aspect émotionnel et psychosocial de l’engagement de leurs collaborateurs.

On ne peut pas dire que cela soit surprenant, les bénéfices d’un mode de vie sain sont enseignés dès la petite enfance. Les entreprises qui proposent à leurs équipes un abonnement à la salle de gym ou des promenades de groupe ont des collaborateurs plus dynamiques et volontaires. Celles qui offrent des services de conseils financiers voient leurs collaborateurs plus concentrés, car ils sont moins préoccupés par ce type de problèmes personnels. Mettre en place des programmes favorisant la santé et le bien-être de ses équipes permet de travailler avec des collaborateurs moins stressés et qui tombent moins souvent malades. Cette réduction du nombre de congés maladie diminue les dépenses liées à l’absentéisme, le burn-out, et potentiellement, les démissions. Des collaborateurs plus heureux, en bonne santé et émotionnellement stables seront plus productifs, engagés et motivés.

Et les bienfaits s’étendent aussi aux activités de groupe. Participer à des fitness challenges en groupe (les filles de chez Zest se sont inscrites à la course « La Parisienne » de Septembre !) ou suivre un atelier de conseils en nutrition à plusieurs renforce la solidarité et l’esprit de camaraderie. De plus, le bien-être au niveau individuel fait partie intégrante de l’engagement. En connaissant cette corrélation forte entre santé, bien-être, productivité et performance des équipes, les entreprises qui souhaitent attirer et retenir les meilleurs talents se doivent d’investir dans ce type de démarche.

Analyses Prédictives

A mesure que nous entrons dans la 4ème Révolution Industrielle, des mots comme « Intelligence Artificielle » ou « Machine Learning » se font de plus en plus courants. Mais l’utilisation de ces technologies dans un domaine tel que l’engagement collaborateurs était jusque-là assez limité. 2019 est sûrement l’année qui verra cela changer. Le potentiel de l’analyse prédictive dans le milieu RH, la 4ème tendance d’engagement de 2019, tend à faire se croiser des technologies dont les périmètres étaient auparavant très séparés.

Les analyses prévisionnelles et l’intelligence artificielle ont le potentiel d’entraîner une véritable révolution dans le milieu RH (Source : Human Resources Today). Auparavant, l’engagement des collaborateurs était très difficile à quantifier. Les solutions permettaient de regrouper et de partager des informations de manière très efficace, mais il ne fallait pas espérer aller plus loin. Avec 84% des responsables qui estiment que le « RH Analytics » (ou les prévisions d’actions humaines par une intelligence artificielle) est une priorité pour leur organisation (Source : Deloitte), 2019 sera peut-être l’année où l’analyse prédictive et l’engagement collaborateurs verront leurs chemins se croiser.

L’analyse prédictive est simplement le fait d’utiliser des données pour formuler des hypothèses et des prévisions. Avec la quantité impressionnante de données et d’outils d’analyse sophistiqués qui permettent maintenant de compiler des informations autrefois disparates en scénarios, l’analyse prédictive pourra exclure toute dimension de hasard aux analyses de l’engagement collaborateurs.

Avec 84% des responsables qui estiment que le « RH Analytics » est une priorité pour leur organisation, 2019 sera peut-être l’année où l’analyse prédictive et l’engagement collaborateurs verront leurs chemins se croiser.

C’est une bonne nouvelle pour les managers : maintenant équipés d’informations basées sur des données et la prédiction des tendances plutôt que sur leur seule intuition, ils peuvent confortablement (mais avec pertinence) prendre des décisions en temps réel. Que ce soit pour mesurer, suivre ou comprendre les comportements de leurs collaborateurs ou même pour proposer de nouvelles initiatives, l’analyse prédictive sera un des nouveaux moteurs de la performance des collaborateurs.

Bienvenue dans le futur, où anticiper les démissions, intervenir avant un burn-out ou prédire les moments difficiles des collaborateurs sera possible grâce à l’analyse de données. Les entreprises qui investissent dans des solutions d’engagement qui s’appuient sur l’analyse prédictive se verront économiser beaucoup des dépenses liées à la rétention de talents et à la limitation des périodes de stress. Elles verront aussi leurs collaborateurs plus engagés, et tout cela grâce aux prévisions établies par quelques dizaines (de milliers ?) de chiffres.

Le Développement Professionnel

Trouver un poste dans lequel apprendre continuellement est la première raison pour laquelle 44% des collaborateurs choisissent de rester dans leur entreprise actuelle (Source : Bonus). Cela fait du développement de carrière notre dernière tendance de l’engagement collaborateurs en 2019. Chaque collaborateur a la volonté de voir sa carrière se dessiner un peu plus chaque jour, c’est pourquoi il est important pour eux de progresser et d’évoluer régulièrement. C’est aussi la raison pour laquelle ils apprécient les entreprises qui partagent cette vision de l’évolution des collaborateurs.

Fournir des opportunités d’apprentissage ou d’évolution sur demande et de manière personnalisée sous la forme de cours en ligne, de montées en compétences ou de suivis d’objectifs représente un équilibre gagnant–gagnant pour l’employeur comme pour le collaborateur. Des collaborateurs qui sont continuellement dans l’apprentissage s’ennuieront moins et auront moins la sensation de stagner dans leur poste. La diversité, le changement et l’évolution sont des éléments essentiels de l’engagement collaborateurs auxquels on ne pense parfois pas.

Fournir des opportunités d’apprentissage ou d’évolution sur demande et de manière personnalisée sous la forme de cours en ligne, de montées en compétences ou de suivis d’objectifs représente un équilibre gagnant–gagnant pour l’employeur comme pour le collaborateur.

Se former continuellement permet de développer de nouvelles compétences qui seront utiles dans le poste actuel des collaborateurs comme dans leurs postes futurs. Les entreprises qui savent mettre l’accent sur le développement de carrière montrent ainsi leur implication dans le futur de leurs collaborateurs, ce qui crée un climat de loyauté qui réduit le turn-over.

Mais l’importance du développement de carrière va au-delà de simplement éviter l’ennui et le turn-over. Comme nous pouvons le constater dans l’évolution si rapide de notre monde, la 4ème Révolution Industrielle et les nouveautés technologiques incessantes représentent à la fois des opportunités et des menaces pour les collaborateurs. Les emplois requièrent de plus en plus de compétences techniques et technologiques, c’est pourquoi les entreprises doivent pousser leurs collaborateurs à évoluer aussi vite que le marché si elles ne veulent pas prendre le risque de devoir constamment rattraper leur retard.

Ceci ajouté à l’imminent transfert de responsabilités (les Millennials sont amenés à prendre la plupart des postes à responsabilité dans la décennie à venir), les entreprises d’aujourd’hui ont le devoir de préparer à la fois leurs collaborateurs et les organisations qu’ils sont amenés à diriger.

Dans le marché du travail actuel, les collaborateurs attendent beaucoup de possibilités d’évolution et de développement pour s’équiper face aux futurs challenges qu’ils auront à relever. 2019 réussira aux entreprises qui l’ont compris et qui permettront à leurs équipes de prévoir l’évolution de leurs compétences et de leur carrière en apprenant régulièrement. Mais c’est une bonne nouvelle pour les entreprises : les résultats d’un tel investissement dans le capital humain sont visibles dans les performances intellectuelles : des collaborateurs plus qualifiés, des équipes plus efficaces ensemble et de meilleures innovations. Quelle entreprise pourrait dire non à de tels bénéfices ?

Soyez notifié des derniers articles de blog

C'est parti !

Essayez Zest gratuitement pendant 14 jours
et découvrez comment nous vous aidons à booster
les performances de vos équipes.

Plus de ressources